Silvana Cagnolo 2000



Catalogue "Ulysse Renaud" Cactus Arte 2000, Bologne, Italie

Renaud : la dualité des contraires

En théorie, et aussi en pratique, l'histoire et la personnalité d'un être est perceptible "àl'oeil humain".
Tout le monde n'est certainement pas capable de "voir", même si l'on utilise tous les sens et toutes les facultés.
Pour réussir à "voir", il est nécessaire d'avoir une sensibilité particulière, un esprit d'observation et de critique aigus. La gestualité, la façon de se promener, la position et la force du pas ; l'utilisation des mains, leur physionomie ; la position de la tête... je pourrais continuer à l'infini à énumérer les petits détails à ne pas sous-évaluer et à considérer pour "connaitre un être". Le sujet ne doit pas parler, ou bien s'il le fait, nous ne devons pas écouter ce qu'il dit car cela pourrait être infecté par des protections, des formalismes, des stratégies et autre chose, mais c'est important le ton de la voix, la façon dans laquelle la phrase s'articule, les pauses... Les gens croient être capables de pouvoir se cacher, et même d'avoir le droit de le faire et que juste comme ça ils se mettront en sureté.
Tout cela est sans doute impossible.
Un artiste, par contre, appartient à une catégorie différente, beaucoup plus courageuse et prétentieuse, et pourtant beaucoup plus véritable. Je parle des vrais artistes, les purs, ceux qui ne font pas de leurs courages des objets de marché sans scupules. A travers leurs créations ils se mettent à nu devant le monde pour être écartelés, critiqués, sous-évalués ou surévalués, ignorés, mais surtout connus. Ils exposent leur âme pour qu'elle soit "vue". Ils racontent leur histoire, leurs manies et obsessions, leurs amours et passions, leurs limites et grandeurs, leurs souffrances et joies.

Ulysse est un vrai artiste. Un artiste qui a un vécu important, entre la joie et la tragédie. Personnage dont la vie a participé souvent à la dualité des contraires, en exprimant avec ironie la tragédie, crûment la félicité, dans sa réalité éphémère et même dans la nôtre, en profitant des plaisirs de la vie, aidé, dans ce passage vers la mort, par une bande sonore au rythme de jazz et par ses affections.
Après ces années de vie il se sent capable de résoudre, par une ironique formule matémathique, l'inconnue la plus difficile et importante. Celle qui pourrait convertir et transformer l'histoire de l'humanité. La solution commence par deux inconnues H et F (H = Homme ; F = Femme).
Certainement, avec le courage qui caractérise cette élite d'êtres, il ne le fait pas seulement par des oeuvres récentes, mais par une rétrospective, le problème le demande comme ça. La solution comprend de nombreuses sensations et de nombreux rôles ; le péché, la maternité, l'amour, le sexe et même le néant.
Comme on disait auparavant... la chose la plus importante c'est de connaitre et exercer notre capacité et disponibilité pour pouvoir "voir".